DIMBOKRO EN COTE D'IVOIRE

 

 DEFRICHER UN CHAMP NOUVEAU *** 

                                    

                            ***    POUR UN NOUVEAU COMMENCEMENT !

 

"Ouvre ta bouche pour celui qui ne peut pas s'exprimer, pour la cause de tous les délaissés ! Ouvre ta bouche, juge avec justice et défends le malheureux et le pauvre ! Pr 31/8-9

                                                     ***

    Cette année passée, le Seigneur m'a conduite à réaliser jusqu'à quatre missions successives en Côte d'Ivoire, et une amie m'y ayant accompagnée la dernière fois, y est elle-même retournée en Juin/Juillet ! Inlassablement, je poursuis le même objectif d'y établir une base missionnaire afin de "redistribuer leur héritage aux pauvres et aux malheureux". Cette Bonne Nouvelle que notre Dieu nous envoie prêcher par tout le monde, et dont je désire tant que tout ce Ministère du Lys Des Vallées en soit un message vivant et se parant de toutes les bonnes oeuvres préparées d'avance par notre Seigneur Jésus.

    En Avril 2013, nous organisions à Abidjan un grand séminaire pour les femmes durant plusieurs jours et lequel fut clôturé par un rassemblement de près de 500 personnes se prolongeant toute une nuit. Après ces moments vraiment oints et bénis par le Seigneur, un jeune couple dans le ministère se rendit à Dimbokro, une ville située à environ 260kms d'Abidjan. En effet, nous avions collecté une offrande d'amour pour les veuves et les orphelins, et Paul et Yvette LAMAH avaient déjà commencé là-bas une oeuvre de miséricorde auprès de tout un groupe de femmes. L'ennemi ne tardant pas à se manifester, Paul et Yvette furent en même temps chassés de la maison familiale où ils vivaient avec leur fils dans une commune d'Abidjan. Et c'est de là, que j'eus la pensée qu'ils aillent s'établir à Dimbokro, dans une maison qui serait louée par le Ministère du Lys Des Vallées, et laquelle travaillerait à devenir une maison de prière, de foi, d'accueil et en vue d'établir notre base missionnaire tout à nouveau en Côte d'Ivoire. Rapidement, la maison fut trouvée et les voici installés avec leur fils, mais aussi Augustin, un jeune disciple de Christ que j'ai pris comme mon enfant, lors de ma dernière mission au Bénin au Printemps 2012.Un groupe de plus de cent femmes s'est joint à eux, et nous nous retrouvons ainsi devant le grand défi de vivre la miséricorde de notre Dieu en secourant les veuves et les orphelins, en aidant les plus démunis, en travaillant à restaurer dans cette ville et ce pays, tout ce que plus de 10 années de crise et de guerre ont contribué à ravager et détruire !

    Mon désir est de repartir vivre sur le terrain afin de travailler à la réalisation de la vision reçue. Je travaille avec un autre ministère apostolique à Abidjan, lequel rassemble nombre de Pasteurs tous désireux de travailler unis ensemble pour l'édification du Corps de Christ, l'évangélisation, l'implantation des églises locales, en même temps que relever cet immense défi de la pauvreté !

    "La moisson est mûre" nous a déjà prévenu le Seigneur Jésus et nous avons besoin de travailler à la formation et à l'envoi d'ouvriers. Ce ne sont pas les jeunes disciples qui manquent sur le terrain ! Mais les moyens financiers pour les éduquer, les former ! J'ai vraiment à coeur de joindre la formation pratique à celle de l'enseignement de la Parole de notre Dieu, en créant en parallèle un centre agro-pastoral, lequel nous permettrait de cultiver fruits et légumes, faire de l'élevage, etc. Nos jeunes pourraient aussi s'investir dans la cité, les dispensaires, selon que le saint Esprit nous conduira.

    Nous désirons accueillir des orphelins et des enfants délaissés ou abandonnés, mais pour cela nous avons besoin de soutiens réguliers, de parrainages. Je suis actuellement à la recherche de soeurs de bonne volonté désireuses de s'investir avec moi dans cette oeuvre d'amour. Au fil des missions dans les églises, tant de nos soeurs sont venues vers moi touchées lors de l'exercice du ministère, et puis ensuite, plus rien !

    Ma prière est que le Saint Esprit réveille l'amour dans les coeurs et que le plus grand nombre puisse devenir participant de cette oeuvre de Sa miséricorde en faveur des plus démunis et rejetés par nos sociétés devenues trop confortables !

    Je projette dans un avenir très proche de passer un container avec au moins un véhicule et tout le matériel que je pourrais collecter.

     Que notre Dieu veuille vous partager Sa grande générosité et vous rendre en bénédiction pour tout ce grand projet dont je suis convaincue qu'Il émane de Son coeur épris de justice et d'amour pour toutes les familles des peuples choisies et appelées selon Son dessein.

     Soyez tous bénis dans l'abondance de Sa grâce.

     Cachée en Lui, dans Son amour, Suzanne.